#MeToo, Toujours d’Actualité ?

Kirk Giles

Il y a un peu plus d'un an, le mouvement #MeToo a commencé à se propager sur Internet et dans les médias, relatant les histoires d'hommes ayant agressé et harcelés sexuellement des femmes. Certaines de mes proches ont été victimes d'agression sexuelle et pour cette raison, toutes ces histoires m'ont profondément touché. Un an plus tard, il est toujours aussi important pour les hommes de réagir en honorant la parole du Dieu. Pourtant, la plupart des hommes ont encore du mal à se positionner face à ce sujet, et je ne crois pas que nos réponses soient toujours en accord avec les préceptes de Jésus.

Voici quatre façons dont tout chrétien devrait réagir face aux histoires de #MeToo/p>

1. NE FAITES PAS L’AUTRUCHE

Une réaction commune chez beaucoup d’hommes est de croire que #MeToo ne s’applique pas vraiment à l’homme de tous les jours. Les individus accusés d'agression sexuelle sont des hommes qui exercent pouvoir et autorité sur les femmes, et l'homme moyen ne se trouve jamais pris dans ce genre de rapport. Notre indifférence démontre que nous voulons croire que #MeToo n’est qu’un problème limité, causé par un nombre restreint d'hommes.

En l’ignorant, nous ignorons la réalité : partout autour de nous, des femmes (et des hommes) ont été victimes d'agressions sexuelles. Selon Statistique Canada, chaque année, plus de 500 000 agressions sexuelles sont perpétrées contre des femmes. Environ 39% de femmes ont subi au moins une agression sexuelle depuis l'âge de 16 ans.

Lorsque nous ignorons #MeToo, nous ignorons celles qui ont été blessées autour de nous.

2. ÉCOUTEZ VOTRE CŒUR

Jésus a dit un jour « c’est du cœur que viennent… les impudicités » (Matthieu 15:19). Une agression sexuelle à l’encontre d’une femme est l’expression de ce qui se trouve réellement dans le cœur d’un homme. La plupart des hommes chrétiens prétendent ne jamais avoir agressé sexuellement une femme, c'est probablement vrai. Par contre, beaucoup reconnaissent avoir convoité des femmes. C'est aussi là une expression des impuretés qui se trouvent dans nos cœurs.

Que nous soyons coupables d’agression sexuelle ou de convoitise, le véritable problème, selon Jésus, se trouve dans notre cœur. C'est dans notre cœur que siège la véritable image que nous avons des femmes. Vos actions sont-elles celles d’un homme qui considère les femmes comme porteuses de l'image de Dieu, d’êtres dignes de respect? Ou considérez-vous les femmes comme des personnes n’existant que pour satisfaire vos désirs sexuels ?

3. LA RECONNAISSANCE DES PEUPLES AUTOCHTONES

Beaucoup se demandent ouvertement si toutes ces accusations d’agressions sexuelles sont vraies. Existe-t-il des motifs cachés derrière ce mouvement qui auraient pour objectif de nuire à la réputation de certains hommes? La vérité est qu'aucun d’entre nous connaît les faits de ces histoires. C’est vrai, de fausses accusations ont déjà été portées contre des hommes. Ces hommes ont besoin de notre soutien. Mais il existe également suffisamment de preuves pour supposer qu’un problème réel existe chez la gent masculine. Nous, les hommes, devons exiger que les coupables rendent des comptes. Les hommes devraient se tirer vers le haut en honorant les femmes comme gardiennes de l’image de Dieu.

Si l’un de vos collègues fait des commentaires sexuels sur une femme, vous devez être celui qui prendra la parole pour dire que ces remarques ne sont pas acceptables. Lorsque vous apprenez qu'un homme a enfreint la loi, vous devez le signaler aux autorités instaurées par Dieu pour nous protéger et assurer la justice sur la terre.

Nos actions parlent d’elles-mêmes. Les plus vulnérables comptent sur vous et moi pour les protéger en tenant les coupables pour responsables.

4. GUIDEZ-LES VERS JÉSUS

Heureusement, Jésus sauve les pécheurs et guérit ceux qui souffrent.

Oui, les coupables doivent être tenus responsables, mais ils doivent également savoir que le pardon est possible. Le pardon ne signifie pas que vous êtes libéré des conséquences de vos actions. Cependant, il peut vous apporter la rédemption dont vous avez besoin dans votre vie. Un des aspects les plus regrettables du mouvement #MeToo est que les coupables sont trop souvent accablés et mis au banc. Nous, chrétiens, avons le pouvoir de réécrire cette histoire : une histoire de pardon, le don d'une nouvelle vie, un changement dans les cœurs et dans les attitudes.

Ceux qui ont été blessés, maltraités ou agressés doivent toujours se souvenir que Jésus est là pour eux. Il pansera les profondes blessures de leur cœur et de leur esprit.

Nous, les hommes, qui nous voulons vivre à l’image de Jésus, nous devons agir. Le silence n'est pas une option. Ces femmes sont nos filles, nos soeurs, nos mères. Plus encore, elles sont porteuses de l'image de Dieu. Profitons de ce moment historique pour écrire une nouvelle page, pleine d’espoir pour nos filles, nos petites-filles et pour les femmes du monde entier.

Ceci est une version modifiée d’un article publié sur le blogue de Kirk. Pour lire plus d'articles (en anglais) de son blog, rendez-vous sur kirkgiles.com