Anatomie d’une infidélité

Les trois étapes de toute infidélité

Steven Sukkau

36 pourcent des individus ont déjà eu une liaison extraconjugale sur leur lieu de travail. Alors, même les hommes engagés dans des mariages extrêmement solides doivent se poser la question : « qu’est-ce qui entraîne les hommes sur le chemin de l’infidélité ? »

Personne n’entre dans le mariage en pensant avoir un jour une liaison, alors comment tant d’hommes basculent si facilement dans l’infidélité?

Dave Carder, auteur de « Anatomy of an Affair », explique qu’il existe plusieurs facteurs pouvant entraîner les individus sur le chemin de la faute.

« La raison se trouve dans la nature humaine, mais également dans chaque relation particulière » déclare-t-il.

Carder attire l’attention sur Luc 4, lorsque Jésus Lui-même a été tenté, il est écrit que le diable s'éloigna de lui « jusqu'à un moment plus favorable ».

« Il y a des moments dans la vie de chacun où nous sommes plus vulnérables. Des phases durant lesquelles nous nous sentons plus en demande ou blessés, où le besoin de parler se fait plus pressant… nous avons coutume de dire que la première aventure part toujours d’une recherche de réconfort et d’un besoin de distraction. Ce sont les facteurs de stress qui nous poussent à la faute. »

Pour 50 pourcent des hommes infidèles, la première aventure se présente lors de la grossesse de leur épouse ou dans l’année qui suit une naissance.

« Si vous faites preuve d’altruisme envers votre épouse et que vous tentez de comprendre ce qu’elle traverse, il sera plus facile de vous contrôler. Elle est souvent nauséeuse lors du premier trimestre, elle est plus fatiguée, elle prend du poids, ses centres d’intérêt émotionnels changent. Elle a désormais ce bébé, le manque de sommeil se fait sentir et vous avez la sensation que vous êtes tombés tout en bas dans l’échelle de ses intérêts ».

“Vous êtes très vulnérable.”

Lorsqu’on étudie plus largement le phénomène des liaisons extraconjugales en Amérique du Nord, Carder souligne l’existence de trois aspects redondants de toute aventure hors mariage, qu’elle soit sexuelle ou émotionnelle. Quasiment chaque liaison comporte un mélange de :

Admiration, une attitude que l’autre éprouve pour vous;

Affirmation, une verbalisation de cette attitude et;

Intégration, où vous changez votre horaire pour vous assurer que l'autre personne s'intègre bien.

« C’est comme ça que tout commence » prévient-il.

Cependant, alors qu’une liaison sexuelle est facilement identifiable, beaucoup d’hommes se demandent souvent : est-il aussi grave d’entretenir une liaison émotionnelle?

D’après les études, une liaison émotionnelle est tout aussi douloureuse pour les épouses. En fait, il déclare qu’une liaison émotionnelle devient de plus en plus douloureuse au fur et à mesure qu’elle passe par plusieurs phases.

La première étape est le changement d’humeur qui survient lorsqu’un homme fréquente une autre femme ou devient sensible au message que lui envoie cette autre femme. Carder explique que lorsque l’homme voit une autre femme, il ressent des émotions positives.

La deuxième étape survient lorsque la conversation passe de stade professionnel au stade personnel, « vous ne parlez plus de ce qui se passe à l’extérieur, mais de ce qui se passe à l’intérieur de vous ». Il s’agit d’un virage insidieux et dangereux, « alors que vous commencez à partager vos sentiments intimes, vous polluez votre mariage et nourrissez cette relation amicale toxique ».

La troisième étape est la dissimulation de cette relation. Mais selon Carder, le résultat est toujours le même.

« Vous commencez à réaliser que si votre femme l’apprenait, elle en souffrirait. Alors, vous la cachez et cette relation devient votre jardin secret, un espace qui ne vous appartient qu’à vous ».

Ces relations mettent en péril votre mariage. Mais Carder affirme qu’il est important d’y faire face frontalement. Il est indispensable d’affirmer ouvertement à votre femme que vous ne cultivez pas une relation intime avec une autre femme.

Beaucoup d’hommes peuvent, sans s’en rendre vraiment compte, développer une relation intime très profonde avec une autre femme, mais selon Carder, la plupart pensent pouvoir garder le contrôle sur cette situation et se disent : « Ce n’est qu’une amitié… mais ce n’est pas qu’une amitié, vous construisez une relation profonde et cette personne commence à en savoir plus sur vous que votre propre épouse »

Si cette personne remplit un vide dans votre mariage, cette relation devient alors une aventure émotionnelle.

Vous avez la sensation qu’elle est plus intéressée par votre personnalité que votre femme et qu’elle occupe une place dans votre vie que votre femme n’essaye plus d’occuper ».

Toutefois, Carder n’est pas le seul à se pencher sur le phénomène des liaisons extraconjugales. Les scientifiques et les chercheurs sont nombreux à étudier les facteurs qui provoquent les adultères dans des mariages pourtant solides et engagés.

La recherche autour de la théorie de la « prédisposition amoureuse » est née dans les années 1970.

Les scientifiques ont conçu une expérience autour de deux ponts : le premier était un pont instable au-dessus d’un canyon, alors que le deuxième était solide et plus sécuritaire. Les chercheurs ont ensuite demandé à deux groupes d’étudiants de traverser chacun des ponts, au bout desquels se trouvait la même jeune femme.

Les étudiants devaient évaluer le taux d’attirance ressenti pour la femme qui les attendait de l’autre côté du pont.

Une majorité écrasante de jeunes hommes ont déclaré trouver la femme beaucoup plus attirante après avoir traversé le pont instable.

« Lorsque vous traversez des périodes difficiles, où le niveau de stress est très élevé… une relation qui ne fonctionne plus, un licenciement, des problèmes financiers… vous devenez plus vulnérable à l’intérêt que vous porte une autre femme, ou simplement à sa gentillesse à votre égard ».

Aux hommes qui commencent à ressentir une attirance en dehors de leur mariage, Carder veut les prévenir du danger qui les guette. Il leur conseille de changer d’environnement ou d’agir radicalement pour que la situation change, « mais vous ne pouvez pas continuer sur ce chemin, la situation ne changera pas d’elle-même ».

Carder maintient qu’il est possible d’avoir des amies de sexe opposé, mais ces amitiés comportent toujours une part de risque. « Si vous pensez être immunisé contre ce genre de dérives, vous vous voilez la face. Il faut rester sur vos gardes ».

Le scénario de la « demoiselle en détresse » constitue souvent un puissant levier d’attraction. Carder déclare avoir eu connaissance de nombreuses femmes qui se retenaient d’encenser leur mari pour ne pas trop gonfler leur orgueil et leur vanité. Mais lorsque l’homme rencontre une femme qui se montre plus généreuse dans ses éloges, le contraste peut devenir explosif.

Pire encore, le mariage n’est aujourd’hui plus une protection infaillible. Pour Carder, c’est même « devenu davantage une invitation ».

Les études récentes ont révélé qu’aujourd’hui, les célibataires ne s’empêchent plus de faire la cour aux personnes mariées. De nos jours, une alliance au doigt signifie que « cet homme a été capable de rendre une femme heureuse, alors peut-être qu’il pourra me rendre moi aussi heureuse ».

La meilleure protection est donc de rester sur ses gardes. Carder fait remarquer que chez les Alcooliques Anonymes, la sobriété passe toujours par une prise de conscience de son état émotionnel. Lorsque vous ressentez une envie ou un désir profond pour quelque chose, il faut être prudent. Si vous avez faim, soyez prudent. Si vous vous sentez seul, soyez prudent. Si vous vous ennuyez, soyez prudent.

« C’est ce genre d’humeur qui peut vous faire basculer ».

Cependant, si de nombreuses tentations se présentent aux hommes mariés, il existe des moyens simples et radicaux pour les contrer efficacement.

Pour les hommes qui traversent une phase d’ennui, Carder explique que la solution est simple : 10 minutes d’exercice quotidien. Il encourage également les époux à rédiger la liste des huit meilleurs souvenirs qu’ils ont partagés avec leur conjoint, en excluant les moments passés avec les enfants ou le jour de leur mariage.

Vient ensuite le moment de partager vos listes.

« C’est ce qui vous a rassemblé, c’est là-dedans que vous êtes les meilleurs. La plupart des couples se fissurent, car ils ont arrêté de faire ensemble ce qui les a unis dans le passé. Investissez financièrement dans votre mariage. Toutes les activités que vous consacrerez à votre couple après la naissance d’un enfant seront vécues comme une privation pour celui-ci. Les enfants sont, dès la naissance, des êtres narcissiques et égocentriques. »

Les enfants ne vous encourageront jamais à prendre une fin de semaine en amoureux ou à passer du temps en couple. « Ce n’est pas intentionnel de leur part, ils ne s’en rendent pas compte… alors il faut leur prendre de force ».

Très peu de parents réussissent à placer leur mariage au-dessus de leurs enfants, mais Carder affirme : « Les enfants ont besoin de votre amour et ils sont votre responsabilité, mais ils ne constituent pas le centre de votre mariage ».

Pour garder votre épouse au centre de votre mariage, Carder propose un autre exercice qui a produit des effets très positifs. Avec votre épouse, écrivez que vous admirez chez votre conjoint, chacun de votre côté, une fois par jour pendant un mois.

« Une bonne mère »

« Prépare d’excellentes lasagnes »

« Ne passe pas beaucoup de temps sous la douche »

Puis réunissez-vous et priez ensemble, afin de remercier Dieu pour ce trait de caractère particulier que vous appréciez tant.

Faites cet exercice 30 jours d’affilé, et Carder affirme que vous constaterez des effets insoupçonnés et très positifs.

« La plupart d’entre nous ont besoin de se sentir admirés. Mais nous avons tendance à nous prendre pour acquis, la routine s’installe… nous avons besoin d’être admirés. Et avec ce sentiment d’admiration, le couple se rapproche et l’affection renaît ».

Cet exercice a toujours produit les mêmes résultats, peu importe le sexe ou la culture des participants.

« Votre couple en sortira transformé ».

Steven Sukkau est un journaliste qui vit et travaille à Winkler, au Manitoba. Il partage son temps entre l’actualité, changer des couches et les sorties de couple au cinéma avec son épouse.